Le Jeûne Intermittent pour réduire sa masse graisseuse

jeune-intermittent-musculation-feminin

Aujourd’hui je vais vous parler du Jeûne Intermittent (Intermittent Fasting en anglais). Le principe est simple : on fixe créneau horaire dans lequel on peut manger, et le reste du temps on jeûne. Pour être honnête, sans vraiment connaître j’avais beaucoup d’à priori sur cette méthode. Pour moi c’était trop radicale et on risquait de trop perdre de masse musculaire. Jusqu’à ce que j’aille en Angleterre et que j’assiste à une conférence scientifique sur ce sujet. Conférence qui m’a convaincue et qui m’a donné envie de laisser sa chance à cette méthode et de l’essayer moi même.

Les différents protocoles

Il ne s’agit pas d’une diète à proprement parlé, mais plutôt d’une méthode que vous pouvez utiliser en complément de votre diète. Il existe plusieurs protocoles que l’on peut utiliser pour faire un jeûne intermittent. Lequel choisir ? Mon conseil est de choisir celui qui dans un premier temps s’adapte le mieux à votre emploi du temps, et ajuster éventuellement par la suite, en fonction des résultats.

1 – Eat, Stop, Eat

On jeûne 1 fois par semaine, durant 24 à 36 heures d’affilée.

Exemple : Léger déficit calorique lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi. Je prend mon dernier repas samedi soir, je jeûne toute la journée du dimanche et je recommence à manger dimanche soir.

2 – 16 hour daily fast

Le principe est de concentrer ses repas dans une fenêtre horaire restreinte. Le plus souvent il s’agit d’une fenêtre de 8 heures où l’on peut manger, et 16 heures de jeûne comprenant la nuit. Protocole à répéter tous les jours.

Exemple : Le plus couramment utilisé est d’arrêter de manger à 20h et de manger le lendemain à 12h.

3 – Warrior Diet

Version plus difficile du protocole ci-dessus, ici on a une fenêtre pour manger de 4 heures seulement et on jeûne pendant 20 heures. Protocole à répéter tous les jours.

Exemple : Je mange chaque jour entre 12h et 16h.

4 – 5:2 Diet

Beaucoup de régimes dérivés de ce principe. Ici on a deux jours par semaine très bas en calories, et 5 jours généralement en calories de maintenance. Mais attention, toujours une alimentation équilibrée, ce n’est pas 2 jours strictes et 5 jours McDo hein ^^

Exemple : Lundi 1600 Kcal, Mardi 800 Kcal, Mercredi 1600 Kcal, Jeudi 1600 Kcal, Vendredi 800 Kcal, Samedi 1600 Kcal et Dimanche 1600 Kcal.

Pourquoi faire un jeûne intermittent ?

Lorsque l’on veut perdre de la masse grasse, cette méthode peut permettre de simplifier une diète dont l’objectif est de créer un déficit calorique. Sans rentrer dans les détails scientifiques, le jeûne peut jouer sur de nombreux facteurs déclenchant la consommation des graisses. Je dis « peut » car en fait cela dépend des personnes. Comme toutes les méthodes, elle ne fonctionne pas pour tout le monde.

Même si les études scientifiques ne sont pas suffisantes pour en tirer des conclusions, il semblerait qu’il y aurait un véritable bénéfice concernant la masse musculaire. Beaucoup de personnes qui ont testé et ont réussi à perdre de la masse grasse tout en continuant à faire du muscle.

Un autre bénéfice concerne l’appétit. Le fait de s’abstenir de manger pendant une courte période permet de réguler son appétit et d’arriver à suivre plus facilement une diète hypo-calorique (une fois la difficulté du démarrage passé).

C’est plus simple : moins de repas à préparer. Et c’est aussi un outil qui peut être pratique lorsque l’on voyage par exemple, plutôt que de manger les cochonneries que l’on trouve dans les avions et les aéroports, on peut en profiter pour jeûner.

Quelles personnes peuvent en tirer profit ?

– Celles qui ont un métabolisme très bas par exemple et qui doivent suivre une diète très basse en calories, leurs repas seront plus consistants puisque moins nombreux, et donc plus facile à mettre en pratique.

– Celles qui préfèrent tout simplement manger moins de repas, mais des repas plus consistants.

– Celles qui ont du mal à persister sur la durée d’une diète stricte, elles peuvent préférer alterner gros effort d’un coup (pendant la période de jeûne) et moment de relâche (repas copieux ou « cheat meal »).

– Celles qui ont vraiment du mal à manger le matin ou le soir.

– Celles qui ont un emploi du temps compliqué (je pense notamment aux infirmières pour qui c’est difficile de manger toutes les 2/3 heures).

– Celles qui veulent du changement, les études montrent que les personnes qui font le plus de changement dans leur alimentation sont celles qui ont le plus de résultats.

– Celles qui veulent conserver au maximum leur masse musculaire et leurs performances pendant leur diète. En réduisant la fenêtre de temps pour manger, on va privilégier les calories avant et après l’entraînement.

Attention : contre-indication pour les femmes enceintes !

Question fréquentes

Est-ce que je vais perdre plus de masse graisseuse avec cette méthode, en comparaison d’une diète hypo-calorique classique ?
Non, vous ne perdrez pas particulièrement plus de masse grasse. Et si c’est le cas, la différence sera minime.

Avec le protocole 5:2 Diet, est-ce que je peux manger ce que je veux durant les 5 jours ?
Non, ce n’est pas flexible à ce point là ^^ Le but reste d’avoir une alimentation saine et équilibrée. On modifie juste la taille des repas.

Et si j’ai vraiment trop faim mais que je ne dois pas encore manger ?
Au départ, vous risquez d’avoir faim, surtout si vous avez l’habitude de manger toutes les 3 heures. C’est temporaire et on s’y habitue après quelques jours. Vous serez même surprise de voir à quel point votre corps va s’y habituer !

Est-ce que je peux boire ?
Oui bien sur, le but est de rester à jeun, pas déshydratée ^^ Eau, thé, café sans sucre à volonté. Concernant les boissons avec édulcorant, cela peut être à double tranchant. Chez certaines personnes, le corps va réagir de la même façon que si c’était du vrai sucre. En plus boire du sucré (même édulcoré) risque au contraire de stimuler votre appétit.

Comment le mettre en place ?

La première chose est de calculer vos calories sur la semaine. Par exemple, vos calories de maintient sont 1 600 Kcal par jour, soit 1 600 x 7 = 11 200 Kcal sur la semaine. En partant sur un déficit calorique de 200 kcal par jour, cela fait donc un déficit de 200 x 7 = 1 400 Kcal sur une semaine. Vous devez donc vous assurer de consommer en tout sur la semaine 11 200 – 1 400 = 9 800 Kcal. Et ça peut importe le protocole.

Ensuite vous n’avez plus qu’à définir vos repas en fonction du protocole choisi, celui qui s’adapte le mieux à votre emploi du temps.

Calculez ensuite vos macro-nutriments comme n’importe quelle diète, en vous assurant d’avoir au moins 1,5 g de protéines par kg de poids de corps.

Adaptez vos glucides et vos calories en fonction de votre activité physique. Si vous devez vous entraîner à jeûn, prenez des BCAA.

Choisissez la majorité de vos aliments brutes, pas de plats préparés.

Planifiez votre repas le plus riche en glucides juste après votre entraînement.

Votre dernier repas avant de jeûner doit être idéalement riche en protéines, légumes et bons lipides.

Mon expérience du jeûne intermittent

J’ai testé deux protocoles, jeûner toute la journée du dimanche et arrêter de manger tous les jours à 16h jusqu’au lendemain matin.

La première chose que j’ai pu en retenir déjà c’est qu’on n’en meurt pas ! A force de manger toutes les 2/3 heures depuis si longtemps, je finissais par stresser à la moindre heure passée sans manger. Et devinez quoi ? Bah en fait rien de grave ne s’est passé ^^ Au départ j’ai eu un peu faim, mais effectivement le corps s’habitue vite. Et c’était même cool d’avoir moins de repas à penser/préparer.

Associé à un déficit calorique, j’ai bien continué à perdre tout en conservant ma masse musculaire.

J’ai ressenti aussi des effets positifs sur mon transit intestinal qui a beaucoup aimé ce repos de longue durée et m’a remercié par un ventre plat toute la journée :)

Je compte donc continuer d’utiliser cette méthode en variant les protocoles, car je trouve que c’est très pratique et flexible.

Conclusion

Le Jeûne Intermittent n’est pas une méthode miracle mais bien un outil que vous pouvez utiliser de façon très flexible pour atteindre vos objectifs. De la même manière que l’entraînement, le sommeil, le fait de manger équilibré etc. sont des outils qui tous ensemble contribuent à vos objectifs. Comme toutes les méthodes, les résultats ne seront pas au rendez-vous pour tout le monde, comme d’habitude il faut tester et voir comment votre corps réagit. Je pense que cela peut valoir le coup d’essayer, surtout que l’on sait maintenant que l’on ne risque pas grand chose.

Et vous, quels sont vos résultats ? Qu’avez-vous aimé ou moins aimé ? A vos commentaires :)

Qui suis-je ?

Gwen

Hello ! Moi c'est Gwen, j'ai 33 ans, je vis à Lyon et suis entrepreneuse web passionnée de musculation (la vraie, avec des poids et tout) et de nutrition depuis 10 ans. Mon objectif : convaincre un maximum de femmes à pratiquer la musculation et à trouver l'équilibre entre santé, plaisir et performance. Plus d'infos pour les curieux...

32 thoughts on “Le Jeûne Intermittent pour réduire sa masse graisseuse

  1. Je m incruste aussi! Vous m enlevez les mots de la bouches! Si on s entraîne à jeun est l exception pour les i-g-élevé mais en très petite quantité(on reprend les réserves de glycogène sur plusieurs repas comme on s hydrate, question d assimilation). Monter la glycémie qui est super basse d une traite que ce soit le matin ou le soir c est jamais terrible.

  2. J’ai un gros problème avec les macro nutriments. Des conseils pour les calculer?
    Et niveau protéines… je naime pas le poisson et mange vraiment très peu de viande. Et protéines végétales ben c’est pas ça qui est ça non plus. Comment je pourrais avoir mon quota de proteines à ton avis ?

    1. As-tu essayé dans un premier temps d’utiliser une appli dédiée (comme fatsecret ou myftinesspal) afin de savoir exactement où tu en es avec ton alimentation actuelle ? Je commencerai d’abord par cette étape si j’étais toi. Ensuite en fonction on pourrait voir comment ajuster si nécessaire…

      Gwen

  3. Bonjour, je me baladais un peu sur internet et je suis tombée sur la méthode du jeune intermittent. Il se trouve qu’avec mon rythme de vie (bébé de 7 mois et une boite à gérer) depuis un bon mois je ne bois qu’un café le matin et je ne mange plus rien (ou au pire un yaourt ou un morceau de pain) jusqu’au soir où la je me fais plaisir à manger des légumes cuisinés qu’avec de l’huile d’olive. En un mois à peine j’ai perdu 4 kg, le tout sans trop souffrir et sans faire de sport. Est ce que vous pensez que c’est mauvais pour ma santé de suivre ce « régime » chaque jour ?? J’avoue que j’ai horreur des régimes en général et le sport je ne trouve pas le temps d’en faire même si je compte bien me mettre un coup de pieds aux fesses et me réserver un jour par semaine pour aller me dépenser à la salle.
    Merci !

    1. Bonjour Clémence,

      Ce qui compte c’est ce que tu manges sur la journée, et pas le nombre de repas. Tu peux très bien regrouper ton alimentation de la journée sur 2 repas. L’important c’est de manger suffisamment dans le repas que tu fais. C’est-à-dire impérativement des protéines et des légumes. Maintenant c’est certain qu’en un seul repas tu dois être en déficit calorique, d’où la perte de poids. Par contre tu dois être certainement en carences, je ne te conseille pas de faire comme ça plus longtemps.

      Peut-être commencer par te faire un repas bien équilibré puis rajouter au moins un deuxième repas ?

  4. Bonjour Gwen,

    Est-ce que la prise de protéines en poudre (shake d’isolat de whey ou de caséine micellaire par exemple) peut selon toi risquer de gâcher un peu les effets du jeûne intermittent (au moment de « casser » le jeûne j’entends, pas pendant le jeûne, hein) ? En effet, celui-ci agit sur le métabolisme du point de vue hormonal, or le goût sucré (qu’il s’agisse de vrai sucre ou d’édulcorant) présent dans les protéines en poudre crée forcément, il me semble, des réactions hormonales… (et puis quand on est sevré du goût sucré et qu’on évite les arômes artificiels, ça ne fait pas trop envie de s’y remettre).

    Je crois que je ne consomme pas assez de protéines les jours de 16/8 ou de warrior diet et j’ai peur de perdre mes muscles durement acquis depuis un mois, mais je me demande ce qu’il vaut le mieux dans le cadre d’un objectif de perte de masse grasse : prendre un shake pour les protéines (et si oui, whey ou caséine au bout de 16h de jeûne?) histoire d’être sûre que mes muscles n’en manquent pas (parce que quand je fais un seul repas par jour, je ne peux pas m’avaler d’un coup la quantité de viande ou de poisson requise!), ou m’abstenir à cause du sucre et des répercussions sur le métabolisme que le goût sucré de ces boissons peut avoir !

    Merci par avance de tes précieux conseils ;-)

    1. Il faut vraiment voir le shaker de protéines comme un aliment, donc oui tu rompt ton jeun avec. Mais tu peux en prendre n’importe quand dans la fenêtre où tu manges. Dans ton cas je ferai comme ça : rompre le jeun avec un shaker, et terminer dans la fenêtre où tu peux manger par un shaker.

      Gwen

  5. bonjour!
    j enisage le 8-13h…mais j’ai du mal à me passer de mon citron préssé à 6h30 le matin…
    est ce que je dois le prendre à 12h30 ou bien je peux quand meme craquer?
    merci!

  6. Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour ton article !
    Cela pourrait surement eclairer mon envie du moment !
    En effet, depuis peu j’ai decide de jeuner deux soir par semaine, etant en angleterre et dans une famille d’accueil, il est assez difficile de gerer ses repas… Neanmoins il est aussi plus facile de les sauter !
    Voila ma methode:
    Manger raisonnablement toute la semaine ( je ne crache pas sur une tartine de nutella le matin).
    Je fais du sport en salle depuis Novembre, Body conditioning & Piyo, et il est vrai qu’apres cet effort je n’ai pas tres faim, ce que je fais est de jeuner apres le body conditioning et ne prendre que du the ou de l’eau jusqu’au couche.
    Le deuxieme jeune soit apres le cours de Piyo, the & banane et au lit.

    Je ne suis pas forcement mal dans ma peau mais je prends du poids tres facilement (10kg en 1 an).

    Moins de tentation chez les anglais, plus facile a tenir.

    Qu’est ce que tu en penses, est-ce bon apres des seances? Je ne peux faire ce jeune qu’un a deux fois par semaine, ce sera suffisant pour perdre du poids?

    En tout cas je peux dire que je vois les resultats, on se sent plus leger et plus energique !

    Merci pour ton avis,

    Clemi
    PS: desolee pas d’accent sur mon clavier anglais.

    1. Bonjour Clémi,

      Pas de souci à jeûner après le sport, puisque vous mangez le lendemain matin.
      C’est une très bonne idée de choisir le repas où vous avez le moins faim quoi qu’il en soit.
      Pour les résultats, c’est difficile à dire. Un à deux repas par semaine, ça peut le faire, mais à condition de ne pas compenser inconsciemment le reste de la semaine. Et 2 repas, c’est rapidement rattrapé sur une semaine !
      Je ferais plutôt 3 fois dans la semaine, et je verrais comment mon corps réagit au bout de 2/3 semaines.

      Gwen

  7. Je débute le jeune de 17 h à 8h30 environ. quel est la composition idéale de mes repas ?
    J’ai 56 ans et ne pratique pas beaucoup de sport à part environ 30 mn de marche quotidienne.
    Merci d’avance.

    1. Quand on mange peu de repas, on va faire en sorte d’avoir à chaque fois un repas équilibré :

      – 1 source de protéines (viande, poisson, oeuf…)
      – 1 source d’énergie en petite quantité (riz complet, pommes de terre, lentilles…)
      – 1 portion de légumes (à volonté)
      – 1 Un peu de bons lipides (avocat, huile d’olive, amandes…)
      – 1 fruit ou un laitage

      Gwen

  8. Bonjour,

    J’ai commencé le jeune intermittent le soir. Je jeune donc de 17h à 9h.
    Je me demandais comment suivre mes macros car si je veux entre suivre mes 1,6 et 1,8g/kg pour les protéines et mes 1g/kg pour les lipides (le minimum conseillé je pense, sauf erreur de ma part ?). Si je veux suivre cela, alors je dois manger pas mal sur ma journée et donc mes calories ne diminue pas.
    Je m’y prends donc mal car je mange de plus gros repas de la journée en perspective de mon jeune le soir…
    Je suis âgée de 25 ans, je fais 54kg et 1m63. Je fais du Hiit 2 fois semaine, du renfo musculaire 3-4 fois par semaine et 45min de cardio a faible intensité 1 fois/ semaine.
    Que me conseillez vous, au niveau des macros, le jour du jeune ?
    Mon premier jour de diète, mon entrainement assez intensif (Hiit et renfo musculaire) tombe justement pendant le jeune. Le deuxième jour, pas obligatoirement.

    1. Bonjour Wendy,

      Il y a plusieurs approches : jeûner pour diminuer les calories totales, ou jeûner pour avoir une plus longue période sans manger. Dans le deuxième cas donc on mange les mêmes calories, mais regroupé sur moins de repas (et donc des plus gros repas). Je pense que tu peux faire entre les deux, manger de bons repas mais diminuer un peu les calories par rapport à d’habitude.

      Gwen

  9. Salut Gwen, je suis en train de tester le jeûne intermittent 16/8 (12h-20h) et pour l’instant tout va bien, je mange le midi, je fais un goûter et le soir je mange léger.

    A midi, étrangement, je suis plus vite rassasiée que d’habitude en prenant un petit déjeuner !!

    Est ce que cette méthode s’applique tout le temps ? Doit-on l’arrêté mais au risque de reprendre sa masse grasse ou du poids ? Dois t-on y avoir recours de temps en temps ?

    Merci d’avance !!

    1. Salut !

      Certaines personnes le pratique de temps en temps, d’autres en ont fait carrément leur mode de vie (tout en pratiquant la musculation).
      A priori en arrêtant il n’y a pas de raison que tu reprennes, à moins d’avoir été en hypocalories trop important, dans ce cas il y a l’effet rebond comme tout régime restrictif.

      Gwen

  10. Bonjour Gwen et merci pour ton mail!

    Quelle répartition si je m’entraîne a 11H le samedi avant rupture jeune?
    Je pars en Corse mercredi pour 10j de rando itinerante. 5H de marche de 9h a 15h avec pause dejeuner a 13h. Dois je rester en MED a 1600 calorie par jour ou faire 3 jours high et 4 jours low? Quelle répartition me conseille tu avec le jeune intermittent?
    Merci d’avance et bonne soirée.

  11. Bonjour Gwen,

    Peux tu me dire comment adapter ta diète cyclique sans compter quand on fait le jeune intermittent de 21H à 13H. Comment répartir les glucides et les lipides les jours HIGH avec 1 repas et 1 collation avant entrainement à 18H et diner après. Quelle répartition les jours LOW?
    Merci d’avance

    1. Bonjour Laurence,

      Pour les jours High cf réponse par e-mail. Pour les jours LOW du coup :
      Repas 1 : Protéines + Glucides
      Repas 2 : Protéines + Lipides
      Repas 3 : Protéines + Lipides

      Gwen

  12. Salut Gwen…je fais le jeûne intermittent de 22h à 14h … c’est super…
    ma question est : je fais la muscu le matin vers 8 h et avant de jeûner je buvais lon shaker de protéines juste après ma séance….mais maintenant que je jeûne je ne peux plus le boire juste après …je dois attendre à peu près 4 h de temps. N’edt-ce pas dommage pour les muscles de ne pas pouvoir le boire dans la demi-heure suivante? Merci pour tes conseils,c’est sympa

    1. Salut Isabelle,

      C’est difficile à dire, effectivement c’est compliqué quand l’entraînement tombe en plein milieu du jeune…
      Quoi qu’il en soit, ce que je ferais si j’étais dans ton cas je prendrais un intra. C’est-à-dire une boisson à boire pendant la séance. De l’eau avec environ 5 à 10 g de BCAA (en poudre). Ça ne devrait pas casser le jeune, tout en optimisant la récupération.

      Gwen

  13. Hello !

    Je ne suis pas sur d’avoir bien compris, ce régime alimentaire est aussi efficace que le fait de manger 5 petit repas par jour riche en protéine pour entretenir le muscle ??

    Tu ne parle pas beaucoup de protéine cette fois ci alors je suis un peu perdue !

    1. Hello,

      C’est différent, et ça ne conviendra pas à tout le monde. Comme toutes les stratégies alimentaires. Il faut tester et voir ce que ça donne sur soi.
      Pour les protéines c’est pareil à chaque fois, un minimum de 1,5 g par poids de corps, à répartir à peu près équitablement sur tout ses repas, que ce soit 3 ou 6 repas.

      Gwen

  14. Bonjour Gwen !

    Je suis actuellement en train de tester le Fasting sur le principe du 16/8 et depuis 1 semaine j’y vois déjà les bienfaits.
    Dernier repas entre 19 et 20h, premier repas entre 12 et 13h le lendemain.
    Un café le matin voire 2, le petit coup de mou survient généralement vers 11h si je me lève tôt par contre j’ai la pêche tout le matin et la sensation de faim à midi est moins grande, je suis plus vite rassasiée. J’envisage de jeûner 24h une fois toutes les 2 semaines et je me réserve un cheat day 1 fois par semaine.
    Couplé au Fasting du HIIT type Fartlek tous les 2 jours avec entre les entraînements du circuit training. Je vois déjà des résultats au bout de la première semaine.

    C’est une bonne méthode pour les personnes trouvant les régimes traditionnels contraignants et surtout pour ceux qui n’aiment pas déjeuner le matin alors que le régime le leur impose.

    On verra la suite des résultats d’ici 1 mois !

    A bientôt.
    Elodie

  15. 1° Qu’en est-il des boissons ? Et surtout de l’eau?
    Peut-on boire pendant les périodes de jeunes? Et si oui quoi? Surtout pour les 3 premières.
    J’imagine aisément que toute boisson un tant soit peu sucrée est à proscrire. Mais on peux quand même boire de l’eau j’imagine (En fait personnellement, je ne m’imagine pas sans boire pendant 16h… même ne fut-ce que 12h me semble impossible) Je suppose que c’est oui mais je préfère demander ^^

    2° Cela fait des décades que les diététiciens, les nutritionnistes ne cessent de proclamer « Il ne faut surtout pas sauter de repas ». Or les protocoles 2 et 3.. c’est clairement ça. D’où vient ce revirement? En plus ici, vous spécifier la tranche horaire de 20 à 12h comme période de non ingestion de repas. Ce qui signifie pas de petit-déjeuner. Ne serait-il pas plus approprié alors de faire 8h-16h comme période d’ingestion afin de pouvoir prendre un bon petit-déjeuner (qui est le plein pour la journée ^^) ?

    3° Si 16h de jeune me semble vraiment beaucoup au départ, est-ce que je peux commencer par 12h et puis augmenter progressivement jusqu’à atteindre l’objectif de 16h?

    4° La diète 5:2 est toujours présentée jusqu’à présent à l’envers de la vôtre, soit 5 jours plus stricts et deux de maintient (où l’on se permet un peu plus). Pourquoi cette différence?

    Je sais je pose beaucoup de question mais j’ai effectivement lu sur cette méthode qui m’intéresse mais c’est la première fois que je croise quelqu’un qui la testée avec qui je peux converser en français (c’est souvent à des données anglophones que j’ai affaire )
    Du coup je me lâche sur les questions ^^
    Merci d’avance

    1. 1° J’ai mis à jour l’article concernant l’eau du coup :)

      2° Dans ce domaine il y a beaucoup d’études qui se contredisent. Effectivement on nous a dit qu’il ne fallait pas sauter le petit-déjeuner, comme on nous a souvent dis des choses contradictoires. Tout simplement parce qu’il n’y a pas de vérité absolue. Le corps humain est complexe. D’autres études montrent qu’il y a des bénéfices à manger moins souvent et même à sauter le petit-déjeuner. Il ne faut pas oublier que c’est les industries qui financent généralement les études, et donc Kellogg’s préfère l’étude qui dit qu’il faut à tout prix manger un petit-déjeuner ;) Le mieux c’est encore d’essayer par soi même et voir ce qu’en dit son organisme…

      3° Les études parlent de 16h de jeûne, difficile à dire si tu auras les mêmes résultats avec un jeûne plus court.

      4° Non, c’est bien 2 jours strictes et 5 jours « normaux » (=> Google ^^).

      Gwen

    2. Bonjour AShes et Gwen :)

      Je me permets de m’incruster dans votre conversation ^^ Je pense que en ce qui concerne le petit déjeuner, ce qui est important n’est pas l’heure à lequel on le prend mais son contenu ! La notion même de « dé-JEUNER » est plus importante que le fait de prendre son premier repas au lever (ou non). Car après un période de jeûne (que ce soit le jeûne nocturne classique de 8/10h ou le jeûne intermittent de 16h ou plus), le corps a besoin de se remettre en route avec un bon apport en macro et micronutriments. Voilà pourquoi le petit déjeuner est important, même s’il serait plus judicieux de l’appeler « déjeuner » tout court. Et peu importe qu’on le prenne à 8h ou bien à 12h, du moment qu’on lui donne autant de nutriments que nécessaire. Personnellement je pense qu’il est préférable de déjeuner avec un repas à 12h composé de viande, légumes et glucides à IG bas que de déjeuner à 8h avec un chocolat chaud au lait et tartines de beurre/confitures/nutella…

      Ceci n’est que mon avis personnel et ne se base pas sur des études scientifiques, je préfère le préciser ;)

      Encore désolée pour l’incruste, mais si ça peut aider… ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *