[Supplément] Ashwagandha

Ce qu’il faut savoir sur l’Ashwagandha


Withania somnifera ou Ashwagandha est une plante utilisée en médecine Aryuvédique. Elle fait partie des plantes dites adaptogènes. Il s’agit de plantes augmentant la capacité du corps à s’adapter aux effets physiques et mentaux du stress, quelle que soit son origine.

On l’utilise en supplémentation principalement pour réduire l’anxiété, les insomnies et la dépression. Chez les athlètes, elle diminuerait la sensation de fatigue due aux entraînements.

Même s’il n’y a pas eu encore suffisamment de recherches pour le confirmer, les premiers résultats indiquent une diminution du taux de cortisol et une augmentation de force et de masse musculaire.

Ses effets


Effets notables prouvés
:


Diminution de l’anxiété
Diminution du taux de cortisol : entre 14 et 29 % de diminution chez les personnes en bonne santé mais exposées au stress.
Augmentation de la puissance : une amélioration notée aussi bien chez les athlètes entraînés que chez les débutants.
Diminution des symptômes liés stress : fatigue et déficience cognitive temporaire.

Effets mineurs prouvés
:

Amélioration de la capacité anaérobique en course à pied : amélioration sur le fractionné et les sprints.
Diminution de la pression sanguine
Action anti-dépresseur
Augmentation du taux d’hémoglobine : environ 6% après 60 jours de supplémentation.
Amélioration de la VO2max : après 60 jours de supplémentation.

Comment le prendre ?


Je vous donne dans l’ordre de préférence, les alternatives possibles :

Solution 1
= 300 mg de l’extrait KSM-66 2 fois par jour, dont 1 fois 30-60 min avant l’entraînement.

Solution 2
= 600 mg de l’extrait KSM-66 en 1 fois 30-60 min avant l’entraînement.

Solution 3
= Si vous avez de la poudre brute, prenez 5 g par jour.

Pour tout autre type d’extrait, l’important c’est de vous assurer qu’il vous permette d’avoir environ 30 mg de withanolides par jour.

Mon avis


J’ai fais confiance à Nutripure pour ce produit. Remarque : la posologie conseillée sur leur site est de 2 gélules par jour, mais j’ai fais mon test avec 1 gélule, puisque la concentration en withanolides est suffisante. Gélule que j’ai prise 30 min avant mes entraînements et les jours sans entraînements je l’ai prise le matin.

C’est certain qu’il est difficile d’évaluer sa fatigue liée à l’entraînement, sachant qu’elle dépend d’un tas d’autres facteurs (alimentation, sommeil etc.). Mais globalement je me sens beaucoup moins fatiguée depuis que j’en prends, sachant que ça fait 2 mois et que depuis des semaines je ne dors pas suffisamment. J’ai donc intégré ce supplément dans ma routine quotidienne.

Source : Examine.com

Partager l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Retour haut de page

OFFRE LIMITÉE

=